L’accentuation
L’association
Technique
Pour toute remarque et suggestion sur le site : technicien de MNA
Dernière mise à jour 30 janvier, 2016

Pourquoi accentuer les majuscules ?

Nous parlons de « noms accentués » pour la facilité de l’expression. En réalité, notre préoccupation est de défendre toutes les particularités des noms propres :
- signes diacritiques : accents, points et cédilles
- ligatures : æ et œ
- espaces, traits d’union et apostrophes

Historique

Les noms de familles étaient évidemment écrits en minuscules lorsque l’état civil était rédigé à la main. Les signes diacritiques (accents et cédilles) ont donc bien été conservés, même à l’initiale, même en majuscule ! Exemple pour le nom Çuburu.
Pour pouvoir savoir si Pierre André a pour nom Pierre ou bien André, il a été décidé de mettre les noms en majuscule. On distingue ainsi Pierre ANDRÉ de PIERRE André.
D’accord, mais VERGÉ n’est pas VERGE, DUÇON n’est pas DUCON… Il faut donc conserver accents et cédille,

L’Académie française

L’Académie dit : « En français, l’accent a pleine valeur orthographique ; son absence peut même induire en erreur ». (voir article)
Elle est suivie par tous les dictionnaires, par tous les livres scolaires, tous les spécialistes de la langue.

Les dictionnaires

Monsieur Alain Rey nous écrit : « Recevez mon appui pour l’accentuation des majuscules dans l’impression des mots et noms propres en français… ». (voir courrier)

Les imprimeurs

Le Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale de 2002 (voir livres [Typographie]) précise qu’en écriture majuscule les voyelles doivent être accentuées si elles le sont en écriture minuscule. Tous les textes (de qualité) imprimés le sont en suivant cette règle.

Les faux prétextes

Les arguments que l’on nous oppose habituellement pour nous faire accepter nos noms maltraités sont :

« en français les majuscules ne prennent pas d’accent » entend-on souvent, rien de plus FAUX : tout ce qui précède fournit des arguments pour infirmer cette idée reçue, un autre témoignage, décisif est la carte nationale d’identité que possède toute personne, surmontée de l’inscription RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Imparable !
- ces caractères ne sont pas sur les claviers. Voir Comment accentuer.
« oui mais c’est nouveau ça… Avant c’était une faute d’accentuer les majuscules… D’ailleurs on me l’a toujours dit à l’école… » Laissons la plume à un de nos lecteurs : « Je ne conteste pas la toute dernière phrase (hélas encore affirmée de nos jours en classe parfois) cependant à tout cela je réponds souvent que cela fait des lustres que tout ce beau monde aurait pu se rendre compte que c’était une fausse affirmation en regardant de plus près leurs dictionnaires : même dans l’édition de mon grand-père, les mots définis sont en majuscules et accentués et cela n’a pas varié depuis des décennies ».
« à cause du courrier il faut donner aux entreprises des noms sans accents » : FAUX ! Voir le point dans la page relative à La Poste qui montre clairement que les règles utilisées par les routeurs vont au-delà de ce que demande La Poste pour utiliser ses trieuses automatiques. En fait La Poste demande que SEULE la ligne code postal - ville soit écrite sans accent, trait d’union ou virgule !
« en français les noms propres n’ont pas d’orthographe » : FAUX et VRAI !
FAUX : Les noms propres ont une graphie exacte, celle de l’état civil. Y compris les accents, car l'Académie précise bien que les accents ont pleine valeur orthographique.
VRAI : Car ce ne sont pas des mots de la langue française et les règles d'orthographe ne s'appliquent pas. Le patronyme CHEVALS serait correct s'il correspondait à un acte de naissance.